L'encrier des poètes

Forum de poésie et d'entraide pour poètes débutants ou accomplis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La lèvre et la torture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
atouthasard

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: La lèvre et la torture   Mar 19 Oct - 2:20

La lèvre et la torture
Conte de l’abreuvoir


Il était une foi dans une galaxie (le subconscient de Réal : non, pas vrai, y recommence, c’est la guerre des étoiles ça, Réal)

Réal dit : OK, je me suis un peu mélangé

Être ou ne pas être où est ta victoire, moritorisé te salut tante (le subconscient de Réal : il est en manque de chocolat, je le dis) (l’inconscient de Réal : hi messieurs pas à peu près hein) (le conscient de Réal : bon je le prends en main)

Rien ne sert au sourire quand il y a le point (l’inconscient de Réal : un point virgule, un point de croix, un point à la ligne?) (le subconscient de Réal : le poing dans la figure moi je t’envoie l’incon) ( le conscient de Réal : c’est pas si pire que ça, personne ne comprend, mais c’est mieux)

Réal dit : je commence là, joulvert

La lèvre ayant gercé tout l’été se retrouva dans le feu sauvage (le subconscient de Réal : piouff, et on dit la langue de chez nous) (l’inconscient de Réal : moi je connais le New- Gercé aux états) (le subconscient de Réal : n’importe quoi l’incon, niaiseux)

Réal dit : vos gueules

Bon, je disais, la lèvre qui avait l’ellébore à purger (l’inconscient de Réal : il est sur l’ailé bord de se planter) (le subconscient de Réal : pas conscient tu es, gnochon) (l’inconscient de Réal : pas brillant toi non plus, je suis l’incon) (le conscient de Réal : vous dérangez Réal dans son écriture pas du monde)

Réal dit : merci le conscient

Bon, je disais donc

La lèvre qui avait l’ellébore à purger
Sitôt que moi ce but. - sitôt? Êtes-vous sage?
La lèvre n'avait que quatre maux à faire
(l’inconscient de Réal : gna gna il a triché en modifiant et copié) (le subconscient de Réal : c’est le manque de chocolat) ( le conscient de Réal : si la lèvre est gercée, elle a des maux, hein)

Réal dit : bon y comprends lui, hein

Bon, je disais,

La lèvre qui avait l’ellébore à purger
Sitôt que moi ce but. - sitôt? Êtes-vous sage?
La lèvre n'avait que quatre maux à faire
Et par le fait d’arpenter les langues
Pour vêtir un écourteur
Sans la torture, elle part, elle s'évertue

(l’inconscient de Réal : va vraiment falloir que je vive avec ça, moi) (le subconscient de Réal : ça a tout l’air) ( le conscient de Réal : c’est joli un écourteur) (l’inconscient de Réal : c’est quoi un écourteur, un écouteur écourté qui se vêt d’une oreille, pis la torture qui est une vertu…) ( le conscient de Réal : faudrait demander à Réal, hein, moi je pense que c’est la lèvre)

ah comme la lèvre a gercé ses maux sont un câlin sans l’ivre (l’inconscient de Réal : la lèvre qui se fait la lecture) (le subconscient de Réal : y-é-tu assez épais lui) (le conscient de Réal : soyez sage ou le doute heure)

Réal dit : je suis vraiment obligé de vivre avec vous-autres, moi, (soupir) je recommence

ah comme la lèvre a gercé ses maux sont un câlin sans l’ivre
ah si la lèvre du New-Jerçai aurait botox à son chevet (l’inconscient de Réal : un écrivain que je ne connais pas) (le subconscient de Réal : Alain Culte, tu connais tu, un écrivain de LongueHaleine (vieux Francois, Langue Duck), le pays de la Listerine et du canard qu’on fit) ( le conscient de Réal : je pense Réal que tu as mangé du chocolat suisse)

Réal dit : non non, quand on a la grippe, les médicaments affectent notre cerveau, les boules au Rhums, surtout

Bon, je recommence

Ma lèvre sur ta lèvre à partager ce feu
Que l’on dit si sauvage… (l’inconscient de Réal : Botox est un écrivain Russe…) ( le subconscient de Réal : ouais, si botox est un écrivain Russe, la liposuccion est une forme poétique que je ne connais point) (le conscient de Réal : une lobotomie, peut-être…)

Réal dit : à chaque fois que j’écris un texte érotique, ils sont fou. Voir si la lèvre a tant d’ivagination.

(l’inconscient de Réal : oui oui, ivagination est la matrice imaginaire de l’enfant culte en désespoir de l’instant passé tant le futur est antérieur à un simple baiser de la lèvre) ( le subconscient de Réal : Faut le calmer un peu le lui la. Oui Botox enfle parfois, dans sa langue judo tiensla tienne, il ceinture la chlamydia et susse tante…)

Réal dit : vous voyez, même mon conscient ne sait plus…

Ma lèvre sur ta lèvre à partager ce feu
Que l’on dit si sauvage…

Pourquoi tu hurles ainsi tu as un bobo là

Mais non mais non mais non, descend un peu plus bas

En espérant vous faire rire un peu
Revenir en haut Aller en bas
renee jeanne mignard
Admin
avatar

Messages : 13067
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 91
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: La lèvre et la torture   Mar 19 Oct - 10:19

J'avoue qu'entre ton conscient et ton inconscient, les réponses fusent si vite que nous n'avons pas le temps de reprendre notre respiration...
Je vais donc laisser ta lèvre à sa torture, et je lirai ton histoire une seconde fois.
Merci en tout cas pour ton imagination débordante, qui m'étonnera toujours.
Bonne journée à toi, Réal.



_________________


L'âge n'a pas d'importance si le coeur n'a pas de rides.
Revenir en haut Aller en bas
http://renee.mignard.free.fr
candy

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 08/09/2010
Localisation : Canada

MessageSujet: LA LEVRE ET LA TORTURE    Mer 20 Oct - 0:32

Vraiment tres drôle ,je suis du Quebec aussi mais il y a des mots que je n'aurais pas osé mettre voilà!
Revenir en haut Aller en bas
atouthasard

avatar

Messages : 1759
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: La lèvre et la torture   Mer 20 Oct - 0:53

Citation :
J'avoue qu'entre ton conscient et ton inconscient, les réponses fusent si vite que nous n'avons pas le temps de reprendre notre respiration...
Je vais donc laisser ta lèvre à sa torture, et je lirai ton histoire une seconde fois.
Merci en tout cas pour ton imagination débordante, qui m'étonnera toujours.

Tu vas remarquer qu'il y a des fautes, elles sont voulues car la construction du texte le veut ainsi. Mais c'est mon imaginaire quand j'écris et vous avez surement le même adage d'avoir une idée qui vous amène à une autre en écrivant, en tout cas

renee-jeanne

Citation :
Le lièvre et la tortue

Ben vi maribel

Citation :
Vraiment très drôle, je suis du Québec aussi mais il y a des mots que je n'aurais pas osé mettre, voilà!

POURQUOI... candy

Les mots sont les mots

La murale du Grand Théâtre de Québec

http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parlait/2010/Reportage.asp?idDoc=114940




L'ami Ré
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lèvre et la torture   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lèvre et la torture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La lèvre et la torture
» Il torture son chat
» Jolie machine à torture
» Why torture is wrong, and the People Who Love Them
» [Mini jeu] The Torture Game 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'encrier des poètes :: Accueil du forum :: La galerie d'Atouthasard-
Sauter vers: