L'encrier des poètes

Forum de poésie et d'entraide pour poètes débutants ou accomplis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
atouthasard

avatar

Messages : 1805
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet    Mer 1 Juin - 4:25

Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet

C'est une de nos plus anciennes formes de poèmes, et elle n'a point varié depuis le Moyen Âge. Le premier exemple qu'on en connaisse se trouve à la fin du XIIIe siècle dans le «Cloémadès» d'Adenès le Roy. Le rondeau est lié au chant et à la danse. Il signifie danse en rond.
À l'origine, il est composé d'une strophe unique dont la particularité est la présence d'un refrain.
La vogue du triolet ou rondeau ancien fut grande jusqu'à la Renaissance. On l'employait pour les vers d'amour; mais il se prête aussi au badinage et à la moquerie. Il disparaît à peut près de cette époque à la seconde moitié du XVIIe siècle.

Le Rondeau-Triolet simple

C'est le modèle le plus fréquemment employé. Il est basé sur une structure à huit vers sur deux rimes, le premier répété après le troisième, et le sixième suivi des deux premiers répétés. Le mètre employé sera le décasyllabe ou l'octosyllabe. On le trouve tantôt en strophes, tantôt isolèment: (A*B*AA*ABA*B*).

Blanche com lys, plus que rose vermeille,
Resplendissant com rubis d'Orient,
En remirant vo biauté non pareille,
[Blanche com lys, plus que rose vermeille,]
Suy si ravis que mon cuers toudis veille
Afin que serve à loy de fin amant,
[Blanche com lys, plus que rose vermeille,
Resplendissant com rubis d'Orient.]
(Guillaume de Machaut).

On dirait que le Rondeau est né d'une double paresse et d'une double rêverie.

Le Rondeau-Triolet doublé en la fin

C'est un Rondeau irrégulier; il insère deux vers supplémentaires dans le schème précédent, ce qui nous donne: (A*B*AA*ABBAA*B*).

Le Rondeau-Triolet double

Il comprend seize vers répartis en quatre quatrains , dont le dernier reprend entièrement le premier; en outre, les deux premiers vers du poème réapparaissent à la fin du second quatrain: (A*B*B**A**//ABA*B*//ABBA//A*B*B**A**).
Composé de vers de cinq syllabes, il est d'une sveltesse toute spirituelle:

La belle Rachel
A la taille fine.
Ses yeux d'aubergine
Ont un feu mortel.

Du bourg au castel
Chacun la lutine:
La belle Rachel
A la taille fine.

Vers son humble hôtel,
En manteau d'hermine
L'Amour s'achemine,
L'Amour au pluriel...

La belle Rachel
A la taille fine.
Ses yeux d'aubergine
Ont un feu mortel.

Le Rondeau-Triolet double demi-lai ou double Virelai

Le rondeau-triolet double reçoit chez Jean Molinet le nom de double virelai. Les Règles de la Seconde Rhétorique en fournissent un modèle et le nomme plus justement Rondeau-triolet double demi-lai. Il est composé d'un total de vingt vers en décasyllabe ou octosyllabe et de vers courts; en voici le schéma:
La quatrième strophe reprend textuellement la première strophe.
(A*a*å**B*B**A**//AaåBA*a*//AaåBA//A*a*å**B*B**A**)
(å ou å** = rime batelée au troisième vers de la strophe sur la quatrième syllabe).

Cet ogre d'Arlequin

– Qu'il fait bon la mirer!... Mais, j'ai grand-faim,
Dit Arlequin,
L'air badin, car tout me nuit et me pèse:
Qu'on m'apporte un melon et quelques fraises,
Noyé de champagne ou de marasquin!

Colombine offre un joli sein gredin,
Regard lutin:
– Pauvre mutin! prends-moi donc et me baise...
– Qu'il fait bon la mirer!... Mais, j'ai grand-faim,
Dit Arlequin.

– Je suis lassé des appas et des seins
quotidiens
Du libertin... - Il faut te mettre à l'aise,
Arlequin; je sais ton corps de braise,
Leste à me pourfendre de son surin.

– Qu'il fait bon la mirer!... Mais! j'ai grand-faim,
Dit Arlequin,
L'air badin, car tout me nuit et me pèse:
Qu'on m'apporte un melon et quelques fraises,
Noyé de champagne ou de marasquin


Le Rondeau Nouveau

À l'origine, les Rondeaux Nouveaux ne sont point très différents des Rondels. On peut en suivre les transformations dans Villon et dans Octavien de Saint-Gelais (XVe siècle); mais c'est un peu plus tard qu'ils se constituèrent définitivement.
Le Rondeau Nouveau comprend treize vers et le mètre en est le décasyllabe: un quintil, un tercet (trois vers) et un quintil. Il est construit sur deux rimes dont la première est employée huit fois et l'autre cinq. A la fin du tercet et à la fin de la dernière strophe, on ajoute une clausule empruntée des quatre premières syllabes du premier vers du rondeau.
Avec Clément Marot, seul les quatre premières syllabes ou premier hémistiche du premier vers fera office de clausule et se retrouve donc comme vers finals des deux dernières strophes. Dans le cas de vers décasyllabiques on aura trois strophes ainsi rimées: (AABBA/AAB+R/AABBA+R).

[Ma foi, c'est fait] de moi; car Ysabeau
M'a conjuré de lui faire un rondeau:
Cela me met en une peine extrême.
Quoi! treize vers, huit en eau, cinq en ème.
Je lui ferais aussi tôt un bateau.

En voilà cinq pourtant en un monceau.
Faisons-en sept en invoquant BrOdeau,
Et puis mettons, par quelque stratagème,
[Ma foi, c'est fait.]

Si je pouvais encore de mon cerveau
Tirer cinq vers, l'ouvrage serait beau.
Mais cependant me voilà dans l'onzième,
Et si je crois que je fais le douzième.
En voilà treize ajustés au niveau
[Ma foi, c'est fait.]
(Voiture).

Dans le cas de vers octosyllabiques, nous aurons une forme comprennant dix vers (et deux racines) sur deux rimes. On aura un quatrain à rimes embrassées, un distique reproduisant la moitié du premier couplet du point de vue des rimes et suivi d'une clausule à racine, un quatrain parallèle au premier et pourvu de la même clausule que le distique. On aura trois strophes ainsi rimées:
(ABBA/AB+R/ABBA+R)
On voit ici que dans le cas de l'octosyllabe, la racine du vers de huit ne saurait être définie, puisque l'octosyllabe n'a pas de césure imposée: ici, notre clausule à racine a deux syllabes. Ailleurs, elle en aura trois, mais il est vrai que c'est un cas exceptionnel. Le plus souvent, le Rondeau adopte le décasyllabe avec racine de quatre syllabes.

De l'amoureux ardant

Au feu qui mon cueur a choisy,
Jectez y, ma seule Deesse,
De l'eau de grace et de liesse,
Car il est consommé quasy.

Amour l'a de si près saisy
Que force est qu'il crie sans cesse
Au feu.

Si par vous en est dessaisy
Amour luy doint plus grand destresse
Si jamais sert autre maistresse:
Doncques, ma dame, courez-y
Au feu.
(Clément Marot).


Le Rondeau Layé

Les Rhétoriqueurs ont pratiqué le Rondeau Layé selon le schéma:
(A*10a4B10B10a4//A10a4B10A*4//A10a4B10B10a4A*10).


Le Rondeau Double Redoublé

C'est un Rondeau dans le schéma duquel les deuxième et troisième couplets sont deux fois répétés, ce qui donne sept couplets à refrain unique.


Le Rondeau Médiéval

La Bruyère nous cite cette forme proche du Rondeau Nouveau et du Rondeau Redoublé. Il s'agit d'un poème de quatorze vers en décasyllabes et deux clausules, répartis comme suit: deux quatrains sur deux rimes, croisées, suivis d'un vers de refrain écourté, la clausule, et un sizain, suivi de la clausule. Cela nous donne la formule: (A*BAB//ABAB+Rac de A*//CCDEED+Rac de A*) ou (CCDEDE+Rac de A*).

Bien à propos s'en vint Ogier en Fance
Pour le païs de mescreans monder:
Ja n'est besoin de conter sa vaillance,
Puiqu'ennemis n'osoient le regarder.

Or, quand il eut tout mis en assurance,
De voyager il voulut s'enharder;
En paradis trouva l'eau de jouvance,
Dont il se sçeut de vieillesse engarder
Bien à propos.

Puis par cette eau son corps tout decrepite
Transmué fut par manière subite
En jeune gars, frais, gracïeux et droit.
Grand dommage est que cecy soit sornettes;
Filles connoy qui ne sont pas jeunettes,
A qui cette eau de jouvance viendront
Bien à propos.


Le Rondeau Redoublé

Enfin, le Rondeau Nouveau a donné naissance au Rondeau Redoublé, lequel se divise en six quatrains sur deux rimes, décasyllabes à rimes croisées, très rarement en octosyllabe, le deuxième quatrain ayant pour refrain le premier vers du premier quatrain en son entier, le troisième le deuxième vers, le quatrième le troisième vers, le cinquième le quatrième vers, le sixième et dernier quatrain a pour clausule le premier hémistiche du premier vers du Rondeau. Le sixième quatrain porte le titre d'Envoi.
(A*B*A**B**/BABA*/ABAB*/BABA**/ABAB**/BABA+Rac de A*).

Si l'on en trouve, on n'en trouvera guère
De ces rondeaux qu'on nomme redoublés,
Beaux et tournés d'une fine manière,
Si qu'à bon droit la plupart sont sifflés.

A six quatrains les vers en sont réglés
Sur double rime et d'espèce contraire.
Rimes où soient douze mots accouplés,
[ Si l'on en trouve, on n'en trouvera guère.]

Doit au surplus fermer son quaternaire
Chacun des vers au premier assemblés,
Pour varier toujours l'intercadaire
[De ces rondeaux qu'on nomme redoublés.]

Puis par un tour, tour des plus endiablés,
Vont à pieds joints, sautant la pièce entière,
Les premiers mots qu'au bout vous enfilez,
[Beaux et tournés d'une fine manière.]

Dame Paresse, à parler sans mystère,
Tient nos rimeurs de sa cape affublés:
Tout ce qui gène est sûr de leur déplaire,
[Si qu'à bon droit la plupart sont sifflés.]

Ceux qui de gloire étaient jadis comblés,
Par beau labeur en gagnaient le salaire:
Ces forts esprits aujourd'hui cherchez-les;
Signe de croix on aura lieu de faire,
[Si l'on en trouve.]

Revenir en haut Aller en bas
atouthasard

avatar

Messages : 1805
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet    Mer 1 Juin - 4:31

Citation :
Qu'il fait bon la mirer!

il parle de MOI, hiiiiiiiiiiiiiii



Revenir en haut Aller en bas
renee jeanne mignard
Admin
avatar

Messages : 13315
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 91
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet    Mer 1 Juin - 14:16

Merci Réal,pour ces informations très approfondies sur le rondeau redoublé.
Je précise que le dernier que tu as cité est du P. Mourgues..
.






_________________


L'âge n'a pas d'importance si le coeur n'a pas de rides.
Revenir en haut Aller en bas
http://renee.mignard.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rondeau ancien ou Triolet ou Rondeau-Triolet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rondeau de Le Mans Miniatures
» rondeau énigmatique
» Rondeau de printemps de René Charles d'Orléans
» Le triolet
» Rondeau, Daniel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'encrier des poètes :: Accueil du forum :: La galerie d'Atouthasard-
Sauter vers: