L'encrier des poètes

Forum de poésie et d'entraide pour poètes débutants ou accomplis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je parlais d’amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
atouthasard

avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Je parlais d’amour   Dim 4 Sep - 4:48



Je parlais d’amour

Je parlais d’amour
Tu ne m’entendais pas
Tes écoutes pénibles
Se faisaient messages
De haine et de compassion
Qui n'avait que présage…
Douleur affaiblissant ma tâche

Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là où il y a nos yeux

Quel langage employé
Se faire détruire et renoncer
Jamais nul n’aura respecté
Sa propre ligne de penser
Mentira t’il à son je
Inspirant cette froideur
Morbide en tout repos d’âme

Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là où il y a nos yeux

Nul ne saura aussi bien dire
Ce qui fait entendre à l’ouïe
Celle fermée par l’appréhension
Renoncement certain d’un sociétaire
Contestant des lois préhistoriques
De l’ère néandertalienne qui vit
La non-apparition de l’homme en l’homme

Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là où il y a nos yeux

Car le destin incombe
Recherche de l’être par l’homme
De l’homme par l’être-homme
De sois par lui
De lui travesti en moi
Confiné en temps jadis
Histoire d’humains de terre
N’écoutant plus leurs voix
Criant désespoir illusoire
De l’illusion à l’illusion
Devenant précédent du passé


Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là où il y a nos yeux

J’aimerais te reparler d’amour
Jadis nous n’étions plus seuls
Le temps est bien court
Et nous éphémère
Et toi… que deviendrons-nous
Resterai-je mes amours
Souvenirs délaissant ma pensée

Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là ou il y a nos yeux

Tristesse envahissante
Me délaisseras-tu un moment
Mes pensés pourraient se penser
Rêveries annonciatrices de partances
Bagages pour compagnon
En attente du jugement porté en bannière
Pas des gens de ma patrie dictant leurs parlures
Celles qui leurs est chair par laquelle ils dénoncent
En soulevant leurs lèvres leurs propres défaut symbolique
Prise de position radicale face au propre de leur idéal

Il y a vos regards que j’espère
I l y a le rêve là où il y a nos yeux

Impuissant se dit-on
Devant la facette de l’étape
Facette peu commune
Comprendrons-nous un jour une nuit
Que plus rien n’est à faire
Tout est illusion d’esprit
Détruisant l’espoir dans l’espoir
De l’homme dans l’homme
Nul empêchement à détruire
Vos propres illusions idéalisées
Synonyme est un mot
Non nécessaire à l’explication
Du langage par le mot
Lui-même illusoire
Parce qu’inventé pour répondre

atouthasard
1975


Revenir en haut Aller en bas
atouthasard

avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Je parlais d’amour   Dim 4 Sep - 6:14

Je pense qu'on est jeune tout le temps, un dame de 92 ans aujourd'hui fâchée et...

La vie est tendre et mon propos est ainsi

J'étais jeune



Réal

Revenir en haut Aller en bas
Mutine

avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 63
Localisation : Carcassonne

MessageSujet: Je parlais d'amour   Dim 4 Sep - 9:13

Je viens de parcourir le cercle de tes pensées.....
Nous n'allons pas toujours au bout de nos rêves....
Peut-on rêver un instant plus secret.....
Un silence dérobé, tes yeux, une étape si brève !


Très beau poème !






Mutine
Revenir en haut Aller en bas
renee jeanne mignard
Admin
avatar

Messages : 13412
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 92
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Je parlais d’amour   Dim 4 Sep - 9:22

Un poème de 1975, qui pourtant semble d'actualité...
Il est vrai que les rêves n'ont pas d'âge....
J'aime beaucoup ces deux vers qui reviennent, comme un refrain.
D'ailleurs, on pourrait chanter ton texte.
Merci Réal, et bon dimanche.

_________________


L'âge n'a pas d'importance si le coeur n'a pas de rides.
Revenir en haut Aller en bas
http://renee.mignard.free.fr
walido

avatar

Messages : 1324
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 64
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Je parlais d’amour   Dim 4 Sep - 14:40

Allez , je vais risquer "ma lecture"

Je commence par la forme : est-ce un chant ? Un slam ?
La longueur du texte face au thème centré en gros sur l'incommunicabilité
Question : est-ce que plus on parle , plus on se comprend pas ?
Faut-il tout dire pour parvenir au coeur de l'autre ?

Poétiquement , je sens que ton "je" nous fait comprendre que le langage quotidien
ne peut pas véhiculer des sentiments comme l'amour , la tendresse ou l'amitié
C'est vrai en ce sens que les gens réagissent différemment mais pas aux belles ou
tristes sensations d'un poème

Comme quoi "le poète a toujours raison"

Salut Ami Real

walid
Revenir en haut Aller en bas
http://maghfour.over-blog.com/
atouthasard

avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 62
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Je parlais d’amour   Dim 4 Sep - 22:41

C’est un texte, qui au départ, était beaucoup plus long. C’est une œuvre que j’ai créée avec Gérard Jones, compositeur à l’école de musique de l’université Laval en 1975, sous la direction de Nil Parent

http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=Q1ARTQ0002719

La musique est symphonique, sur la structure musicale d’Olivier Messiaen. J’avais la bande sonore enregistré à Vancouver, par l’orchestre symphonique dans le cadre d’un concours pan-canadien pour de jeunes auteurs, compositeurs. Mais en 75 on a passé au feu et tout perdu. Et Gérard a déménagé en Europe, aucune nouvelle de lui par après. Elle est, je pense, dans les archives de l’école de musique et il faudrait que j’aille voir.

Le titre au départ était : Société incompatible…

Comme j’ai perdu le texte, j’ai refais en mémoire le plus près possible de l’original.

Nil Parent avait bien aimé

Si vous aimez écrire et que les gens vous encouragent, continuez, moi, j’ai arrêté pendant trente ans et je viens à peine de retrouver ma plume, après, presque cinq ans.

Et je ne pense pas que ma plume est exceptionnelle, mais les gens aiment bien ce que je fais et c’est très valorisant, je ne sais jamais quoi dire parfois à vos commentaires si beaux, si riches.



Réal

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je parlais d’amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je parlais d’amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» qu'est ce que vous etes prêt à faire par amour
» un amour de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'encrier des poètes :: Accueil du forum :: La galerie d'Atouthasard-
Sauter vers: