L'encrier des poètes

Forum de poésie et d'entraide pour poètes débutants ou accomplis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 hommage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domini

avatar

Messages : 1895
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 59
Localisation : auvergne

MessageSujet: hommage   Jeu 20 Déc - 12:37



Dernière édition par domini le Jeu 20 Déc - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
renee jeanne mignard
Admin
avatar

Messages : 13372
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 91
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: hommage   Jeu 20 Déc - 16:25

Merci pour le souvenir, domini.

Joyeuses fêtes de Noêl à toi et à ceux que tu aimes.

_________________


L'âge n'a pas d'importance si le coeur n'a pas de rides.
Revenir en haut Aller en bas
http://renee.mignard.free.fr
domini

avatar

Messages : 1895
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 59
Localisation : auvergne

MessageSujet: sublime   Sam 23 Fév - 20:35

Victor HUGO (1802-1885)


Elle avait pris ce pli ...

Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin;
Je l'attendais ainsi qu'un rayon qu'on espère;
Elle entrait, et disait: Bonjour, mon petit père ;
Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait
Sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait,
Puis soudain s'en allait comme un oiseau qui passe.
Alors, je reprenais, la tête un peu moins lasse,
Mon oeuvre interrompue, et, tout en écrivant,
Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent
Quelque arabesque folle et qu'elle avait tracée,
Et mainte page blanche entre ses mains froissée
Où, je ne sais comment, venaient mes plus doux vers.
Elle aimait Dieu, les fleurs, les astres, les prés verts,
Et c'était un esprit avant d'être une femme.
Son regard reflétait la clarté de son âme.
Elle me consultait sur tout à tous moments.
Oh! que de soirs d'hiver radieux et charmants
Passés à raisonner langue, histoire et grammaire,
Mes quatre enfants groupés sur mes genoux, leur mère
Tout près, quelques amis causant au coin du feu !
J'appelais cette vie être content de peu !
Et dire qu'elle est morte! Hélas! que Dieu m'assiste !
Je n'étais jamais gai quand je la sentais triste ;
J'étais morne au milieu du bal le plus joyeux
Si j'avais, en partant, vu quelque ombre en ses yeux.

Demain, dès l'aube...

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur .

Revenir en haut Aller en bas
domini

avatar

Messages : 1895
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 59
Localisation : auvergne

MessageSujet: Re: hommage   Mar 7 Mai - 15:33

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hommage   

Revenir en haut Aller en bas
 
hommage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'encrier des poètes :: Accueil du forum :: La galerie de domini-
Sauter vers: